Activision vient d'annoncer récemment Tony Hawk Pro Skater 1 + 2, un remake des deux premiers jeux Tony Hawk Pro Skater développés par Vicarious Visions, une équipe responsable des remakes Crash Bandicoot et Spyro. Pour moi, c'est assez excitant parce que je joue aux jeux Tony Hawk depuis le tout début. Bien que j'aimerais toujours obtenir une toute nouvelle entrée dans la série, ce remake ouvrira peut-être la voie à cela.

Donc, pendant que nous attendons que Tony Hawk Pro Skater 1 + 2 (attendez, est-ce que cela en fait Tony Hawk Pro Skater 3) pour faire un pop-shuvit dans nos vies plus tard cette année, j'ai pensé que je m'asseyais et classais les jeux dans le Tony Franchise Hawk, du pire au meilleur.

Il y a quelques mises en garde à garder à l'esprit; tout d'abord, je n'inclus aucun des titres exclusifs portables ou mobiles, ce qui signifie pas de Motion, Shred ou Skate Jam. Je garde cette liste uniquement pour les jeux sur console et PC, mais cela laisse encore un total de 15 titres Tony Hawk à classer. Et l'autre chose est que cette liste est purement personnelle, basée sur mes propres expériences avec les jeux au fil des ans. Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses et je suis sûr que votre liste serait très différente. En fait, je serais ravi d'en entendre parler dans les commentaires.

15. Tony Hawk Pro Skater 5

En vérité, les deux prochains jeux de cette liste sont bien pires que Tony Hawk Pro Skater 5. Cependant, ils ont une chose qui, à mon avis, les rend un peu moins horribles que Tony Hawk Pro Skater 5 de Robomodo; ils essayaient au moins de faire quelque chose de nouveau. Pro Skater 5 n'a pas cette excuse.

En tant que suite de la série de longue date, elle n'a en quelque sorte presque aucun contenu et un tas de fonctionnalités manquantes. Huit niveaux moches et mal conçus, un horrible nouveau mécanisme de «slam» mappé sur le bouton grind et une implémentation multijoueur maladroite qui pourrait bousiller le jeu solo n'étaient que quelques-uns des problèmes ici.

Avec la fin de l'accord de licence avec Tony Hawk fin 2015, Activision voulait retirer un dernier peu d'argent de la franchise, et donc Skater 5 a été jeté ensemble en quelques mois. Le traitement grossier du nom de Tony Hawk Pro Skater peut être ressenti dans toutes les facettes de Pro Skater 5. C'était une fin ignominieuse de la série et c'est pourquoi il est surprenant que Tony Hawk ait accepté de travailler avec Activision une fois de plus sur le prochain Tony Hawk Pro Patineur 1 & 2.

14. Tony Hawk’s Ride

Activision et Neversoft gagnaient beaucoup d'argent avec la franchise Guitar Hero en 2008 et ont vraisemblablement décidé que les gens voulaient vraiment avec leurs jeux vidéo des périphériques en plastique. Cue Tony Hawk Ride, un jeu horrible sanglant qui était livré avec une «planche à roulettes» en plastique sur laquelle vous étiez. Ils pensaient mal cependant, et en 2009, lorsque Ride est sorti, la franchise Guitar Hero commençait à peine à tomber soudainement dans l'oubli.

Donc, l'idée était que vous vous teniez sur le plateau en plastique et contrôliez le jeu en vous penchant pour tourner et en utilisant votre pied pour vous pousser. Les capteurs infrarouges sur le côté vous ramèneraient en faisant glisser votre chaussure sur le sol et vous propulseraient en avant dans le jeu. Vous pouvez également réaliser des astuces… parfois.

C'était aussi mauvais que vous pouvez l'imaginer. Probablement pire, en fait. Pour les nouveaux arrivants, la courbe d'apprentissage était abrupte et pour les fans inconditionnels, la précision était nulle. Essayer de retirer des astuces et des lignes précises n'était rien de moins qu'un cauchemar. La plupart du temps, vous donniez un coup de pied au tableau et obteniez un tour aléatoire complet sinon rien ne se passerait.

13. Shred de Tony Hawk

À leur crédit, Activision et Robomodo ont réussi à apporter quelques améliorations au concept de la suite de Tony Hawk's Ride, Shred. Les commandes étaient un peu meilleures et il y avait du snowboard ajouté au mélange, ce qui a beaucoup de sens lorsque vous prenez en compte le périphérique en plastique.

Mais même si c'est encore mieux que Ride, c'est de la merde.

12. Downhill Jam de Tony Hawk

Dans le tout premier Tony Hawk's Pro Skater, il y avait un niveau qui vous faisait exploser. C'était une course du début à la fin et unique parmi tous les autres niveaux. Il s'appelait Downhill Jam. Des années plus tard, cette idée est devenue son propre jeu dérivé et c'était… une chose. Cela existait.

Pour être juste envers Downhill Jam, c'est un jeu passable qui pourrait être amusant. C'est essentiellement un jeu de course mais avec des planches à roulettes et quelques astuces. Il vieillit vite, la répétition du concept vidant rapidement le jeu de tout plaisir.

Au crédit du jeu, les personnages étaient cool et l'idée n'était pas terrible. Cela aurait pu être un jeu bien meilleur qu'il ne l'a été.

11. Tony Hawk Pro Skater HD

Bien que le nom suggère que Pro Skater HD, développeur de Robomodo, est un remake du jeu original, il s'agit en fait d'une étrange combinaison de Pro Skater et Pro Skater 2. Sur les 20 niveaux possibles couvrant les deux jeux, Robomodo a choisi seulement 7 à inclure dans leur remake Unreal Engine 3. C'était une quantité de contenu pitoyablement petite. Pro Skater 2x a réussi à emballer dans 24 niveaux. Pire encore, ils comprenaient Venise, un niveau que je n'aimais pas dans l'original et qui n'était pas meilleur dans le remake de Robomodo.

Mais c'est le gameplay où Pro Skater HD a lamentablement échoué. Tout d'abord, le sentiment d'élan et de vitesse semble beaucoup plus lent que l'original. Malgré le fait que vous sembliez aller plus lentement, la hauteur de saut semblait être beaucoup plus élevée. Faire un 900 au premier niveau avec des statistiques de base était difficile dans l'original, mais en HD, c'est assez facile. Beaucoup de jeux plus difficiles sont les mêmes, la nouvelle physique les rendant plus faciles.

Il y avait aussi des tas de bugs et de problèmes, de l'écrêtage constant lors du broyage aux balles aléatoires. Vous pourriez même vous retrouver coincé en dehors des niveaux.

Si tout cela ne suffisait pas, il n'y avait aucun des modes multijoueurs ou codes de triche originaux, et create-a-park manquait également. Ils n'avaient même pas la bonne musique.

10. Tony Hawk's 2x

C'est difficile à classer car ce sont essentiellement les deux premiers jeux collés ensemble, plus quelques morceaux de Pro Skater 3 et cinq niveaux exclusifs à Pro Skater 2x. Il est sorti en 2001 en tant que jeu de lancement pour la Xbox. Le Pro Skater 3 de Tony Hawk était déjà sur le Gamecube et la Playstation 2, mais il y avait un retard pour le faire sur la Xbox. À cause de cela, Activision a engagé Treyarch pour assembler rapidement quelque chose, et ainsi 2x est né.

D'une part, le 2x est toujours le meilleur moyen de découvrir les niveaux Pro Skater 2 grâce à des graphismes améliorés. Mais d'un autre côté, ce n'est pas le meilleur moyen de découvrir les niveaux originaux de Pro Skater, car les développeurs utilisent le gameplay de Pro Skater 2, ce qui rend les niveaux du premier jeu beaucoup trop faciles à compléter.

Quant aux nouveaux niveaux, ils étaient un peu merdiques. C'est parce que Treyarch ne semblait pas comprendre le langage de conception qui rendait le travail de Neversoft si fantastique. Le résultat était des niveaux sans vie et maladroits où tout donnait l'impression d'avoir été placé au hasard. Il y avait quelques lignes ici ou là, mais rien comparé à ce que vous pourriez tromper, broyer et manuel dans l'éclat de Neversoft.

Mais à tout le moins, Pro Skater 2x nous donne une idée de ce que les développeurs doivent éviter de faire Pro Skater 1 & 2 de Tony Hawk. Et c'était mieux que Tony Hawk Pro Skater HD.

9. Projet Tony Hawk 8

Le grand nouvel ajout à la série que Project 8 a apporté était Nail-the-Trick où la caméra zoomait, le ralenti se déclenchait et vous pouviez utiliser les sticks analogiques pour faire tourner la planche pour créer de «nouvelles» figures. Ça avait l'air bizarre mais c'était très amusant.

J'ai également aimé la structure générale du jeu. Tony Hawk était venu en ville dans le but de trouver les huit meilleurs patineurs pour former le Projet 8. Vous commencez au 200e rang et montez pour devenir l'un des 8. C'était un récit de base, mais c'est ce que j'ai aimé à ce sujet – il a fourni une structure sans gêner.

Ce fut également le premier jeu Tony Hawk avec un monde ouvert approprié, et c'était une ville raisonnablement bien conçue avec des endroits sympas à trouver.

Mais il y avait aussi des choses manquantes ou plus limitées qu'auparavant. La personnalisation des patineurs manquait d'options et la possibilité de créer un skate park avait complètement disparu. De plus, il y avait quelques problèmes de fréquence d'images au lancement.

Dans l'ensemble, ce fut un match solide mais il manquait l'étincelle et l'excitation des matchs précédents. Neversoft pataugeait avec Project 8 et la série en général.

8. Tony Hawk American Wasteland

Tout comme Proving Ground, American Wasteland semble partager une grande partie de la base de fans avec certaines personnes qui l'aiment et d'autres qui la détestent. En fait, certaines personnes citent leur favori de toute la série. Ces gens ont tort. Je rigole! En quelque sorte.

Arborant une ambiance punk rock grungy, American Wasteland promet un monde ouvert à vivre sans écrans de chargement. C'est une affirmation techniquement précise – il n'y a pas d'écrans de chargement et vous pouvez librement patiner d'un bout à l'autre de la carte. Cependant, en réalité, c'était une affirmation de conneries, car American Wasteland est en fait une série de petites zones reliées par des couloirs vides qui cachent le chargement du jeu.

La prémisse est que vous êtes un fugitif paresseux et pleurnichard qui finit par rejoindre un gang de punk-skater qui a créé le skatepark ultime nommé American Wasteland! Pour ce faire, vous devez démolir et voler une charge des monuments de la ville, ce qui est une bonne idée. Le ton ici est fermement idiot, évoquant les pitreries de Underground 2. Heureusement, les personnages ne sont pas aussi ennuyeux que Underground 2, mais ce n'est pas un éloge. Et malheureusement, le skatepark ultime que vous faites est… naff.

Quant au monde, c'est ennuyeux de patiner. C'est sans vie. Et la structure de l'histoire qui vous guide à travers elle est remplie d'horribles missions qui vous forcent à des cinématiques, même pour l'objectif le plus élémentaire.

Peut-être que je suis trop sévère sur celui-ci, mais American Wasteland ne s'est jamais connecté avec moi de la même manière qu'il semblait se connecter avec les autres.

7. Tony Hawk Underground 2

Underground a introduit quelques éléments plus loufoques dans la série, mais Underground 2 est devenu complètement fou grâce à l'introduction et à la concentration sur Bam Margera. Vous le connaissez peut-être de Jackass, et cette influence de Jackass était absolument partout dans Underground 2. Vous faites dérailler des trains, commettez un terrorisme direct et même ressuscitez les morts. Oh, et vous pouvez patiner en tant que Benjamin Franklin. Pour des raisons.

Éliminons le mauvais côté: je détestais à peu près les personnages et le ton du jeu. C'est probablement parce que je n'aime pas Jackass non plus. Et le gros truc de détruire des parties du monde pour ouvrir de nouvelles choses au patinage était décevant. Vous avez sorti un taureau déchaîné? Doux! Voici quelques half-pipes. Um d'accord. J'imagine.

Les missions d'histoire elles-mêmes étaient également beaucoup trop basiques et faciles. Ils ne sont tout simplement pas très amusants à faire.

Maintenant sur le bon: le patinage lui-même se sent bien avec tous les trucs et capacités précédents. Et le level design était vraiment bien aussi. En termes de patinage brut, Underground 2 est peut-être le plus complet de la franchise.

Le mode classique a également donné un coup de pied au cul, ramenant les courses chronométrées et les types d'objectifs classiques, et un tas de niveaux des jeux précédents, doublant presque le nombre total disponible.

6. Terrain d'essai de Tony Hawk

Neversoft assurerait le suivi du projet 8 avec Proving Ground. Celui-ci reçoit beaucoup de haine, mais je suis ici pour vous dire qu'il est en fait assez bon. À la base, le gameplay de Proving Ground est suffisamment solide. Construire des combos insensés était plutôt bien, et il y avait quelques ajouts supplémentaires comme des coups de pied agressifs et de la sculpture. De plus, le mode Nail-the-Trick a été étendu avec de nouvelles variantes Nail-the-Manual et Nail-the-Grab.

Le mode carrière vous faisait choisir entre trois types de carrière qui vous semblaient inutiles. Des trois étant un Rigger avait le plus de potentiel car il se concentrait sur l'ajout et le déplacement d'objets dans l'environnement. C'était un clin d'œil cool à la culture du patinage de rue, mais malheureusement, l'éditeur que vous avez dû utiliser était une douleur à l'arrière. Pourtant, une fois que vous avez terminé le jeu et que vous aviez de l'argent à dépenser, c'était cool de revenir en arrière et de voir ce que vous pouviez trouver.

Une mention spéciale doit cependant aller dans la mécanique photo et vidéo. Il y avait un éditeur vidéo robuste qui était facile à utiliser, et il y avait des missions où vous deviez obtenir des séquences filmées de vous effectuant une série de tours spécifiques. Finalement, vos images formeraient un vrai film de skate, ce qui était vraiment génial! C'était juste dommage que nous n'ayons pas pu monter le film nous-mêmes.

La ville était également un bon endroit pour patiner avec des tonnes de lignes douces à trouver et des conceptions de mission solides. Il y a aussi beaucoup de contenu à proposer. Je pense que cela pourrait être le jeu le plus riche de la série uniquement en termes de travail.

Proving Ground était le tout dernier jeu Tony Hawk créé par Neversoft, et c'était dommage de les voir sortir de cette façon. Proving Ground pourrait être source de division pour les fans, mais je pensais personnellement que la franchise allait dans la bonne direction après le projet 8.

Juste, pour l'amour de Dieu, ne jouez pas à la version PS2 de Proving Ground. C'était terriblement horrible.

5. Tony Hawk Pro Skater

Décider où sur ce dernier mettre l'original, le classique Skater Pro était un choix angoissant. Autant j'adore le jeu, c'est aussi celui que je suis le moins susceptible de rejouer, car le gameplay de base est tellement basique. Aucun retour et aucun manuel ne se sent à la limite du criminel maintenant, et j'ai du mal à revenir à ne pas les avoir.

Pourtant, c'est le jeu qui a commencé ma longue passion pour la franchise. Cela a également déclenché ce qui aurait sûrement été une obsession de patiner toute ma vie, ma carrière de déchiqueteur n'avait pas été brutalement interrompue lorsque j'ai découvert que je ne pouvais pas vraiment patiner pour de la merde. Sérieusement, moi sur une planche à roulettes, c'est comme regarder une girafe nouveau-née chanceler. Hilarant, oui, mais à peine la légende du patinage.

La bande son, le gameplay, le Tony Hawk. Vraiment, Pro Skater était un jeu fantastique pour l'époque. Il a défini les temps et jeté les bases d'une série qui vendrait des millions d'exemplaires et récolterait qui sait combien d'argent.

4. Tony Hawk Pro Skater 2

COUVRE-FEU! ALLUME LA RADIO! Ces paroles et cette intro badass ont défini mon enfance. De tous les jeux de cette liste, c'est celui auquel j'ai passé le plus de temps. C'est le jeu Tony Hawk auquel je suis le plus connecté personnellement. Je connais presque tous les niveaux et tous les personnages autant que je connais la lasagne. Et laissez-moi vous dire, je connais ma lasagne, les gens.

Pro Skater 2 s'est construit sur le premier jeu à peu près de toutes les manières, y compris en introduisant la capacité de manuel qui a amené les possibilités de combo dans les domaines de la folie. En plus de cela, vous pouvez maintenant créer un patineur personnalisé et créer votre propre skatepark! Je veux dire, oui, le bâtiment du skatepark est assez limité quand on regarde maintenant en 2020, mais pour le moment c'était révolutionnaire. J'ai passé des dizaines et des dizaines d'heures à créer mes propres créations stupides.

Ensuite, il y avait la façon dont le jeu était structuré. Il suivait le même principe de base de Pro Skater en ce sens que vous complétiez deux niveaux, puis participiez à une compétition, mais maintenant, au lieu de rassembler des bandes inutiles, vous gagneriez de l'argent qui a ensuite été utilisé pour augmenter vos statistiques et acheter de nouveaux tours. Ce fut une énorme amélioration.

Quant aux niveaux, ils étaient presque tous superbes. Je dis presque parce que Venise continue de sucer. Ils coulaient à merveille et contenaient de nombreuses lignes à patiner, surtout quand vous êtes vraiment bon. Et ils comportaient tous des zones cachées à trouver.

Et ai-je mentionné que Spider-Man est un personnage jouable? Voilà comment vous vendez un jeu de patinage.

3. Tony Hawk Pro Skater 4

Pro Skater 4 a poursuivi la série de séquences impressionnantes de la franchise, cette fois en faisant le pas audacieux d'abandonner les pistes chronométrées en faveur d'un mode carrière plus structuré. Vous ne couriez plus contre la montre pour atteindre dix objectifs, mais vous pouviez patiner à votre guise et prendre des missions auprès des passants.

Les nouveaux ajouts au gameplay comprenaient des transferts de colonne vertébrale, qui, tout en ne changeant pas tout à fait le jeu comme les révisions et les manuels, augmentaient encore les possibilités de score. À ce stade, entre les mains d'un joueur qualifié, les combos pourraient atteindre des sommets complètement absurdes.

L'idée de gagner de l'argent a également été développée, alors maintenant, elle peut également être trouvée dans les niveaux et peut ensuite être dépensée pour de nouveaux personnages, des objets pour créer votre parc et bien plus encore.

Et le level design est resté solide. Bien sûr, il n'y en avait que 9 par rapport aux 12 trouvés dans Pro Skater 3, mais ils étaient également beaucoup plus grands. Malheureusement, ils n'avaient pas autant d'interactivité que ceux de Pro Skater 3, ce qui, je pense, est vraiment dommage.

Sur le papier, Pro Skater 4 est probablement un meilleur jeu que Pro Skater 3, mais il y a quelque chose à propos de Pro Skater 4 sur lequel je ne peux pas vraiment mettre le doigt. Je ne me suis pas autant amusé avec ça qu'avec Pro Skater 3.

2. Tony Hawk Pro Skater 3

Comme Pro Skater 2 avant lui, Pro Skater 3 était un bon exemple de la façon de construire une suite, en ajoutant un tas de choses. Le gros était le retour, vous permettant soudainement de sortir des rampes vert et donc d'augmenter encore les possibilités de combo. En plus de cela, de nouvelles variations de trucs ont été introduites dans le mix, comme un double-carré pour réaliser un double-kickflip.

Les niveaux comprenaient quelques idées interactives impressionnantes, y compris comment vous pourriez déclencher un tremblement de terre à Los Angles qui a radicalement changé la disposition. C'était vraiment dommage que Neversoft n'ait jamais vraiment développé cette idée. Pourtant, Los Angles est l'un de mes niveaux préférés dans toute la franchise, rempli de lignes impressionnantes.

Pro Skater 3 a également vu l'introduction du multijoueur en ligne, nous permettant de jouer à un jeu de CHEVAL avec des gens du monde entier.

À vrai dire, Pro Skater 3 n'est pas un énorme bond en avant pour la série, mais il affine tout à un point fantastique. C'est vraiment génial de jouer.

1. Tony Hawk Underground

Abandonnant le nom de Pro Skater, Underground a cherché à réinventer la série en mettant l'accent sur la personnalisation et un scénario réel. Il en est résulté le meilleur travail de Neversoft sur la franchise, présentant un amusement irréaliste et loufoque qui a pris soin de ne jamais devenir aussi stupide que dans Underground 2.

Créer un parc était mieux que jamais avec des tas de trucs sympas que vous pouviez assembler, et même des développeurs ont créé des niveaux qui montraient ce qui pouvait être fait si vous aviez la patience et la créativité. En plus de cela, vous pouvez créer votre propre astuce, éditant ensemble des animations pour créer un Frankenstein de terreur qui était généralement laid à regarder mais génial à utiliser.

Mais la vraie star de l'émission était un nouveau mode qui vous permettait de créer vos propres missions. Vous pouvez ajouter des objectifs et mettre en place un dialogue personnalisé à l'aide d'un simple ensemble d'outils. Cela a considérablement augmenté la valeur de rejeu du jeu, vous donnant encore plus de raisons de continuer à tirer Underground.

Puis il y a eu l'histoire. D'une certaine manière, bien qu'il s'agisse d'un jeu sur le skateboard, Underground avait en fait une bonne substance avec des personnages décents et même quelques rythmes émotionnels appropriés. Votre ancien ami (Eric Sparrow) gâche vos chances de gagner une compétition, mais ensuite vous vous associez pour faire une vidéo de skate. En mettant de côté vos différences, vous effectuez la pièce la plus cool de toute la franchise: sauter par-dessus un hélicoptère de police. Mais alors Eric tire un autre coup de bite et prétend qu'il était le gars dans la séquence. Ce n'est pas cool, vous devez donc le récupérer.

C'est une histoire simple mais ça marche bien, et Eric est facile à détester. J'aime aussi que le jeu n'explique jamais carrément l'aversion d'Eric pour vous, au lieu de simplement y faire allusion.

Vous pouvez même descendre de votre planche à roulettes et déambuler ou grimper sur des échelles. Bien sûr, cela ressemblait un peu à essayer de rassembler un taureau énervé à travers la collection ahurissante de bibelots en porcelaine de votre grand-mère, mais cela a ouvert une multitude de nouvelles possibilités pour la conception de niveaux.

Et enfin, le gameplay est sublime. Underground était la formule de Tony Hawk à son apogée. La physique était merveilleuse, les contrôles étaient serrés, la quantité de tours à votre disposition semblait juste et les niveaux étaient excellents. Il y a eu de bons jeux Tony Hawk après Tony Hawk Underground, mais aucun d'eux n'a réussi à atteindre les mêmes hauteurs, et pour cette raison, Tony Hawk Underground est mon choix numéro un de la série de longue date.

Maintenant, Activision, pour l'amour de tout ce qui est Tony Hawk, voudriez-vous nous donner un remaster de Underground?

Catégories: Feature, Opinion Piece

Taggé comme: jeux, opinion, pc, playstation, Classé, Classement, Remaster, Patinage, Tony Hawk, xbox