Aimez-vous l'éclairage RVB insensé, satisfaisant les commutateurs mécaniques et les suites? Alors ai-je un clavier pour vous! L'HyperX Alloy Elite 2 est un suivi de l'Alloy Elite 2018 qui avait des commutateurs CherryMX. Cette fois, HyperX frappe fort avec ses propres interrupteurs et un éclairage insensé qui attire l'œil puis brûle la rétine.

L'une des premières choses à remarquer à propos de l'Alloy Elite 2 est son poids. Le cadre est en acier inoxydable, ce qui porte le poids total à environ 1,5 kg. Naturellement, cela en fait un choix fantastique pour les intrus intrus ou pour l'utiliser comme un petit pont, mais cela signifie également que le clavier ne doit pas glisser sur votre bureau. En fait, il est plus susceptible de casser le bureau. Comme vous vous en doutez avec un cadre en métal, il n'y a pas de craquements ni de flexion, ce qui donne au clavier une sensation agréable et premium.

Ignorez les taches sur le tapis de souris. Sérieusement. Ne les regardez pas. Je peux te voir regarder. Arrête ça.

Puisqu'il s'agit d'un tableau pleine taille, les gens d'HyperX ont utilisé tout l'espace pour ajouter quelques fonctionnalités supplémentaires. En haut à droite, vous trouverez une sélection de touches multimédias argentées ainsi qu'une molette de volume pratique qui est en fait assez agréable à utiliser. En haut à gauche, il y a trois touches dédiées à jouer avec la luminosité de l'éclairage, à permuter entre trois bénéfices et à une clé de jeu qui désactive simplement la touche Windows afin que vous ne vous assommiez pas accidentellement d'un jeu. Le dernier petit bonus est situé à l'arrière du clavier et c'est le port de relais USB 3.0. Pour l'utiliser, vous devrez brancher les deux câbles USB sur votre PC, mais c'est une chose pratique à avoir, surtout si vous branchez beaucoup de clés USB.

Ceci est une note personnelle, mais j'aimerais voir une version sans dix touches de l'Alloy Elite 2. Je ne me souviens même pas de la dernière fois que j'ai utilisé le pavé numérique, et les tableaux pleine taille occupent beaucoup d'espace de bureau autrement utile . Cela dit, HyperX a sa carte sans clé Alloy Origins qui possède également ses propres commutateurs, ce qui pourrait être une option. Il manque juste les excellents keycaps de pudding, dont je vais parler maintenant… maintenant.

Ce qui donne à l'HyperX un aspect distinctif, c'est la façon dont les deux tiers inférieurs des touches sont en fait blanc semi-transparent. Ceux-ci sont connus sous le nom de keycaps de pudding, et malheureusement, malgré leur nom, ils n'ont pas vraiment bon goût. Cette conception permet au RBG d'éclater des côtés des touches, contrairement aux anciens keycaps normaux ennuyeux où la lumière ne peut généralement s'échapper que du haut et du bas. Il y a également un écart important entre les touches, ce qui donne à l'éclairage encore plus d'espace pour saisir vos globes oculaires. La police audacieuse au-dessus de chaque touche permet également à l'éclairage RVB de passer pour plus de punch. Malheureusement, la brillance du RVB s'est avérée trop forte et un avion qui passait a tenté d'atterrir dans mon jardin après avoir confondu la lumière vive pour une piste. En termes simples, c'est la meilleure utilisation de RVB que j'ai vue sur un clavier à ce jour. Ça a l'air magnifique.

L'ajout au spectacle de lumière est une bande d'éclairage RVB qui longe le clavier juste au-dessus des touches F. Mais il se noie au milieu du reste des lumières car il est assez profondément en retrait. En utilisant le logiciel, vous pouvez éteindre tout l'éclairage à l'exception du bar si vous le souhaitez. En fait, la barre est séparée en de nombreuses sections pour une meilleure personnalisation. Cependant, même avec l’autre éclairage éteint, la barre lumineuse n’est pas très visible. Cela pourrait être une bonne chose, cependant, car cela n'agresse pas les sens comme le reste du clavier.

Aussi vibrant que soit l'éclairage, je dois dire que les touches de pudding donnent à l'Alloy Elite 2 un look saisissant même avec le RVB désactivé. Les commutateurs sont également montés directement sur la plaque, donc si vous regardez le clavier sous un angle, vous pouvez les voir sortir. Entre cela et les keycaps de pudding, cela donne à l'Alloy Elite 2 un style très distinctif.

Pour les commutateurs eux-mêmes, HyperX a opté pour des rouges linéaires de leur propre fabrication au lieu d'utiliser des commutateurs Cherry. Ils sont un peu moins durables avec 80 millions d’activations que ceux de Cherry qui sont évalués à 100 millions. Cela dit, je pense que vous devrez posséder le clavier très longtemps pour arriver à proximité de ces chiffres.

Sur le plan technique, les rouges HyperX ont une distance de déplacement de 3,8 mm et s’actionnent à 1,8 mm, ce qui nécessite 45 g de force. À titre de comparaison, les interrupteurs Cherry Red ont une course de 4 mm, actionnent à 2 mm et nécessitent 45,9 g de force.

En termes de bruit, ils n’ont pas le déclic immensément satisfaisant de quelque chose comme le CherryMX Blues, mais ils ne sont pas non plus silencieux. Il y a encore un bon clack quand ils s'activent. L’avantage de ces commutateurs rouges est qu’ils sont rapides et se remettent en position exceptionnellement rapidement. Lorsque vous combinez cela avec la faible quantité de force nécessaire et la nature linéaire de ceux-ci (ce qui signifie qu'il n'y a pas d'interruption), vous faites de la saisie une expérience très fluide. Venant d'un clavier plus petit cependant, les touches plus grandes et les espaces entre les touches ont pris un certain temps pour s'habituer. Les touches du pudding sont larges, légèrement glissantes et il y a un écart assez important entre les touches.

Dans l'ensemble, je dois dire qu'HyperX a fait un excellent travail avec ses commutateurs. Ils sont fluides, agréables à utiliser, rapides et je les ai trouvés bons pour les jeux et la saisie en général. CherryMX domine le marché depuis longtemps, c'est donc formidable de voir des entreprises proposer leurs propres commutateurs pour rivaliser.

Je ne sais pas si l’Alloy Elite 2 sera disponible ou non avec les commutateurs Aqua d’HyperX (les tactiles). J'imagine qu'HyperX les offrira à un moment donné.

Vous obtenez également 100% anti-ghosting et rollover N-key. En d'autres termes, le clavier doit enregistrer chaque frappe que vous faites, quoi qu'il arrive. Cela peut être difficile à tester, mais même lorsque je suis allé chercher une paire de mains supplémentaire, l'Alloy Elite 2 a enregistré avec succès toutes les pressions sur 20 touches. Alors c’est une chose.

En termes d'extras … euh, il n'y en a pas. Il n'y a pas de repose-poignet (BOOOOOOOOOO!) Ni d'extracteur de keycap inclus dans la boîte. Ce qui est étrange, c'est que l'Alloy Elite original, sorti en 2018, était livré avec un repose-poignet. Avec un prix de vente conseillé de 130 £, le manque d'extras qui viennent souvent avec d'autres claviers sur le marché pour moins d'argent est décevant.

S'il y a un défaut en ce qui concerne l'Alloy Elite 2, c'est bien le logiciel. HyperX utilise la suite logicielle NGenuity qui est actuellement marquée comme étant en version bêta. Cela seul est un problème – vous ne devriez pas avoir à acheter un clavier pour découvrir que bon nombre de ses fonctions sont contrôlées par un logiciel qui n’est pas encore complètement développé. Il y a aussi le fait que le logiciel NGenuity ne peut être obtenu que via le Windows Store – vous ne pouvez pas le télécharger directement à partir d'HyperX. Comme beaucoup d'entre vous le savent probablement déjà, le Windows Store a ses propres problèmes à résoudre. Honnêtement, je ne vois aucune raison de le limiter au Windows Store. C’est un inconvénient inutile.

En termes d'options, le logiciel est solide. Vous pouvez superposer plusieurs effets sur le clavier, ce que j'adore, et vous avez le choix entre une bonne sélection. Vous pouvez ajuster les touches individuellement et voir les changements de couleur en temps réel. De plus, vous pouvez attribuer des macros prédéfinies ou créer les vôtres, bien qu'il n'y ait pas de touches supplémentaires dédiées uniquement aux fonctions macro.

Enregistrer vos modifications est un peu pénible. Pour une raison quelconque, vous devez cliquer sur Appliquer, puis l'enregistrer sur le clavier et enfin l'assigner à l'un des trois préréglages. Ce n’est pas un facteur décisif, mais c’est un bon exemple des petites choses sur lesquelles HyperX doit encore travailler en ce qui concerne son logiciel. Et cela signifie également que vous êtes limité à trois profils. Attention, je ne peux jamais imaginer avoir besoin de plus que cela.

Vraiment, si vous voulez l'Alloy Elite 2, cela dépendra probablement de votre amour pour l'éclairage RVB. En tant que fan sans honte d'avoir ma chambre qui ressemble à une rave effrayante, j'adore l'Alloy Elite 2. Les touches de pudding et les propres commutateurs d'HyperX sont les principaux arguments de vente de l'Alloy Elite 2, et ils en font honnêtement une bonne mise à niveau. l'original Alloy Elite. Cependant, le logiciel a encore besoin de travail et le prix demandé de 130 £ est tout simplement trop cher à mon avis, d'autant plus que vous n'avez même pas de repose-poignet ou d'extracteur de keycap dans la boîte. Pourtant, il s'agit d'un clavier intégré sans vergogne qui a l'air et se sent formidable.
















Évaluation: 4 sur 5.