Plateformes: Xbox One, PS4
Revu le: PS4 Pro
Développeur: Toys for Bob
Éditeur: Activision
Solo: Oui
Multijoueur: non

Alors que la riche histoire d'Insomniac Games a commencé avec Disruptor en 1998, c'est la sortie de Spyro the Dragon en 1999 qui les a mis sur la carte. Deux suites suivraient et les trois jeux totaliseraient des ventes de plus de 8 millions de dollars collectivement, tandis qu'Insomniac a continué à créer Ratchet & Clank et Resistance avant de sortir Spider-Man de Marvel plus tôt cette année. Maintenant, la trilogie Spyro d’Insomniac est revenue grâce au travail sérieux de Toys for Bob. Comment le dragon violet et ses singeries résistent-ils en 2018?

Il s'agit essentiellement d'une reconstruction des trois jeux à partir de zéro, y compris un tout nouveau moteur, des contrôles renforcés, une refonte des personnages et plus encore. Prendre une série classique aussi appréciée et modifier des aspects du gameplay ou du design est une proposition risquée car les fans inconditionnels n'attendent rien de moins que la perfection et sont toujours prêts à détruire voracement une entreprise pour changer les choses. Donc, si vous recherchez simplement une réplique exacte des jeux Spyro originaux avec rien de plus qu'une amélioration de la résolution, ce n'est peut-être pas pour vous. Mais si vous voulez Spyro comme vous vous en souvenez à travers vos lunettes de nostalgie teintées de rose, continuez à lire. Je sais que le Spyro original est un désordre en bloc et pointu par rapport aux normes d'aujourd'hui, mais dans mes souvenirs, je ne le vois pas de cette façon, et Toys for Bob's Recreation parvient à capturer ce que mes souvenirs voudraient me faire croire réel.

La première chose qui vous frappe est évidemment la refonte visuelle. Ce n’est pas une simple augmentation de la résolution, mais plutôt une refonte complète qui reste toujours fidèle au style original tout en ajoutant de nombreux détails. Spyro lui-même affiche maintenant un sourire charmant et constant, l'herbe noircit chaque fois que vous crachez du feu et il y a plein de jolies petites touches d'animation qui donnent vie aux différents ennemis. Regardez de plus près et vous pourrez repérer des éléments comme la nature légèrement transparente des ailes de Spyro, un niveau de détail non nécessaire mais très apprécié. J'ai également été heureux de voir que les différents dragons que vous sauvez dans le premier jeu ont tous été complètement repensés afin qu'ils soient maintenant tous uniques, ce qui les rend tous plus agréables par rapport au jeu original où ils se ressemblaient tous.

En bref, la trilogie Reignited a l'air glorieuse, presque comme un dessin animé interactif rempli de designs amusants et de petites animations soignées. Je m'arrêtais souvent juste pour s'imprégner de la beauté de tout cela avant de recommencer à enflammer sans pitié les ennemis.

Mais il y a quelques problèmes techniques qui peuvent être ennuyeux. Les temps de chargement, par exemple, sont un peu trop longs, surtout dans le premier jeu car il y a pas mal de portails à traverser pour voyager dans les différents mondes. Et même s'il est un peu ennuyeux qu'il y ait une limite de 30 FPS, les jeux parviennent au moins à s'en tenir à cela, mais avec une mise en garde frustrante; un mauvais timing des images qui se traduit par quelque chose qui ressemble beaucoup à un ralentissement. Ce n’est pas une rupture de jeu ou quoi que ce soit, mais c’est quelque chose qui aurait dû être réglé avant le lancement.

Compte tenu des couleurs vives et vibrantes, l'absence de prise en charge HDR est également un peu surprenante. Cela semble être une évidence. Si n'importe quel type de jeu mérite les détails supplémentaires et la vivacité que le HDR peut apporter, c'est quelque chose comme ça où les couleurs sont fortes et percutantes.

Et enfin, si vous achetez une copie physique du jeu et l’introduisez dans votre console, vous découvrirez qu’elle est incomplète et que vous devez télécharger un fichier assez volumineux contenant deux des trois titres Spyro. Pour un jeu solo, c'est franchement stupide, d'autant plus que de nombreuses personnes achètent des jeux physiques pour éviter les gros téléchargements en raison de la lenteur d'Internet.

Mais assez bavarder sur l’aspect technique des choses, allons plonger dans les jeux eux-mêmes parce que nous avons ce problème délicat à résoudre; un remaster d'un ancien jeu doit-il être jugé par rapport aux titres modernes ou non? Après tout, d'une part, les vieux fans peuvent le prendre en sachant exactement ce qui les attend, mais beaucoup de gens sans connaissance de la franchise peuvent repérer le jeu sur une étagère ou sur une vitrine et le ramasser. Honnêtement, je ne sais pas s’il existe une bonne façon de procéder, alors voyons ce qui se passe.

Le premier Spyro ne perd pas de temps à fournir la configuration; le méchant Gnasty Gnorc a réussi d'une manière ou d'une autre à transformer tous les autres dragons en cristal, et donc en tant que petit dragon violet connu sous le nom de Spyro, c'est à vous de les sauver tous et de collecter des gemmes en planant, chargeant et enflammant votre chemin à travers une petite variété des mondes. Alors que le premier Spyro est assez linéaire et que les niveaux sont assez petits, il reste encore beaucoup de coins et recoins cachés à trouver.

C'est ça. En tant que jeu sorti en 1999 sur Playstation 1, vous ne pouvez pas vraiment vous attendre à la complexité d’un jeu moderne et c’est le charme proposé ici; pas de mini-carte obscurcie par un million d'icônes qui se disputent votre attention, pas de microtransactions atteignant votre portefeuille, pas de tours à escalader et pas d'homme chauve en colère criant "GARÇON!" encore et encore. Venant de Red Dead Redemption 2, c'est une bouffée d'air frais. C’est juste un simple ensemble de commandes, un monde mignon, des plates-formes et des combats légers. Tout ce que vous devez savoir peut être vérifié d'un simple coup d'œil et à partir de là, il suffit de le faire. Il ne s’agit pas de condamner les jeux modernes et la profondeur des expériences qu’ils peuvent offrir, mais c’est toujours agréable de s’asseoir et de jouer à un jeu qui n’est qu’un jeu.

Déplacer Spyro est agréable. Il est difficile de dire si Toys for Bob a resserré les contrôles car je n'ai pas le jeu original qui traîne pour le comparer, mais Spyro se déplace rapidement et l'ajout d'une caméra que vous pouvez contrôler avec le bon bâton est une grosse amélioration, même si cela peut encore être une douleur dans le dos.

Cela dit, la simplicité peut commencer à traîner après un certain temps. Les ennemis tombent en un seul coup, donc ils ressemblent plus à un inconvénient mineur qu'autre chose. Mais le jeu doit être reconnu car il possède une merveilleuse variété de designs ennemis et inclut quelques rebondissements amusants, comme des bouffons invincibles qui font grossir les ennemis proches. Le fait est que vous pourriez vous retrouver à jouer à Spyro et à souhaiter un peu plus.

Le deuxième jeu cherche à ajuster cela et ajoute ainsi quelques nouvelles idées au mélange tout en augmentant la taille des différents hubs et mondes, ce qui en fait un jeu global plus long que le premier Spyro relativement court. Outre une bonne quantité de cinématiques, ce que le premier jeu a rarement eu, il y a aussi une petite distribution de personnages secondaires cette fois-ci sous la forme de Hunter le guépard et Elora le faune, ainsi que quelques autres.

Les mondes ont maintenant des PNJ qui fourniront un peu de contexte sur les raisons pour lesquelles vous flambez, éperonnez et planez cette fois-ci, tandis que d'autres personnages fourniront de nouveaux objectifs à mi-chemin du niveau, de sorte que vous pourriez finir par jouer à une partie de hockey sur glace. ou pourchasser des choses embêtantes… euh. Ces ajouts ainsi que le nombre accru de cinématiques aident vraiment les mondes à se sentir plus intéressants, plutôt que les mondes jolis mais finalement vides du premier jeu.

Certaines nouvelles compétences sont également introduites afin que Spyro puisse faire plus de choses, comme nager et pouvoir plonger sous l'eau ou escalader certains murs. Le jeu vous guidera vers ces capacités, mais vous devrez donner à un ours nommé Moneybags certaines de vos gemmes durement gagnées pour les obtenir, ce qui vous aidera à vous motiver à aspirer tous les trésors que vous rencontrez.

Le scénario ne devient pas plus complexe car cette fois, vous êtes en quelque sorte enlevé par Hunter et Elora afin d'aider à combattre Ripto qui a pris le contrôle du pays. Cependant, les nouvelles cinématiques aident souvent à donner plus d'humour au jeu. Bon sang, en le regardant maintenant, je n'avais pas réalisé à quel point le sens de l'humour tordu du jeu avait à l'époque. Il y a une cinématique où deux personnages essaient de pousser une chèvre dans une maison afin de nourrir un yéti en colère, mais la chèvre s'en sort alors que l'un des deux personnages ne le fait pas. Putain de merde, Spyro, quand es-tu devenu si sauvage?

Le troisième jeu est celui dont je me souviens le plus après avoir joué en tant qu'enfant et vous oppose à une sorcière maléfique, aidée par Bianca le lapin, qui a volé un tas d'œufs de dragon. Le plus gros ajout se présente sous la forme d'autres personnages jouables en dehors de Spyro, ce qui contribue vraiment à apporter une certaine variété aux procédures, d'autant plus qu'ils ont tous leurs propres étapes spéciales. Sgt. Byrd, par exemple, peut voler et emballe des lance-roquettes sur ses épaules, tandis que Shiela le kangourou peut faire un double saut. Vous pourriez affirmer que ces personnages détournent l'attention du dragon violet titulaire, mais personnellement, les nouveaux rebondissements qu'ils apportent contribuent vraiment à rendre la trilogie plus amusante et à faire en sorte que le troisième jeu soit unique.

Une grande partie du plaisir que j'ai eu à jouer à cette remasterisation merveilleusement gérée d'une franchise bien-aimée est de voir comment les choses ont changé d'un jeu à l'autre. Le premier Spyro était un charmant petit jeu de plateforme, mais c'était vraiment la suite où vous pouvez voir la série frapper son rythme avec la variété de gameplay améliorée, des mondes plus grands et plus variés et des personnages secondaires. L'introduction de personnages jouables supplémentaires dans le troisième jeu était fantastique, et une section de tir à la troisième personne en particulier a attiré mon attention comme quelque chose qui aurait pu potentiellement aider à ouvrir la voie à la série Ratchet & Clank d'Insomniac.

Vous pourriez également avoir un peu de plaisir à assister aux nombreuses choses considérées comme cool dans les années 2000, y compris le skateboard du troisième jeu (avec un dialogue digne de grincer des dents) et l'attitude sarcastique, confiante et suffisante de Spyro lui-même.

Tout au long des trois jeux, la capacité d'Insomniac à créer des plates-formes divertissantes n'a presque jamais faibli avec presque tous les niveaux offrant beaucoup de plaisir, à part peut-être juste une ou deux notes de duff. C'est un énorme compliment pour eux que des jeux aussi anciens puissent être intégrés dans les temps modernes avec des changements de gameplay minimes et toujours être agréables à jouer.

Mais il y a quelques choses que j'aurais aimé que Toys for Bob ait arrangé un peu plus. La natation et le vol semblent tous deux un peu imprécis, par exemple, ce qui peut conduire à des moments frustrants, en particulier dans les niveaux de vol dédiés qui apparaissent de temps en temps. De même, le changement de caméra lorsque vous commencez un bélier rend la visée plus difficile qu'il ne devrait l'être et cela peut provoquer des moments idiots où vous manquez plusieurs attaques contre un ennemi debout juste à côté de vous.

En dehors de ces petits problèmes, cependant, je ne peux vraiment rien reprocher qui ne soit pas simplement un résultat direct de l’âge de la trilogie et donc quelque peu injuste de trop critiquer. Nous avons eu beaucoup de chance cette année avec une multitude de sorties intéressantes, mais Spyro est un changement de rythme tellement rafraîchissant par rapport aux jeux plus complexes, intenses ou carrément denses. Il est si facile de se détendre et de profiter du monde lumineux, de la mécanique simple mais satisfaisante et de sourire à quel point tout cela est léger.

Vous ne serez donc pas surpris d'apprendre que Spyro: The Reignited Trilogy reçoit une recommandation car je pense que c'est un jeu (ou des jeux) stellaire pour les fans de la trilogie originale et pour les nouveaux joueurs qui veulent voir de quoi il s'agit est à propos. Si vous répondez aux bonnes attentes d'un jeu de plateforme de l'ère 2000, vous passerez un bon moment.